Courtier Immobilier Genève – Le secteur immobilier à Genève

De plus en plus de personnes fortunées mettent sur le marché leur pied-à-terre parisien et partent déménager sous des contrées économiquement plus satisfaites. Cela suscite le ralentissement du tarif des biens de standing dans la région de Genève.

On estime que Genève est une cité que les personnes fortunées affectionnent. Ils sont donc d’avantage présents sur le marché immobilier haut de gamme. Concernant les logements compris entre 2 et 9 000 000, les étrangers représentent chez Genève Prestige World plus de 57 % des contrats, contre 30 % seulement en 2007. Les calculs des notaires concernant l’année 2013, établissent un pourcentage d’acquéreurs non Genevois entre 83 à 41 %.

Aucune morosité parmi l’immobilier dans la région de Genève. La séduction de la ville, son dynamisme et ses projets continuent à séduire une démographie de plus en plus abondante. Le secteur immobilier de luxe genevois persiste à bien se porter avec les acheteurs géorgiens ainsi qu’aux prestigieuses familles de la bourgeoisie qui n’arrêtent pas se dire que le fait d’investir dans le secteur immobilier est un assez bon choix.

Le marché résiste parmi les zones sélects du coeur de la région de Genève. La région persiste cependant de captiver les plus aisés qui pensent toujours au financement dans l’immobilier de standing.

Le tarif moyen au m² à Suresnes approche les 3 090 €par m2, avec des prix pouvant atteindre 7 600 CHFpar m2, cela dépend des zones. Les points les plus estimés, qui sont donc les plus chers, sont la Rue du Rhône, Cornavin ou la vieille Ville.

Magnifique propriété Geneva Estate (quartier Bechet) avec hammam ornée d’un centre de 2510 m2. Magnifique salon avec splendide cheminée. Espace détente. Luxueux Cuisine Américaine. Magnifique Bureau au 5ème étage. Majestueuse chambre nuptiale avec magnifique espace balnéo.

Avec de 35 à 40 % d’offres répertoriées en 2012, par contre des taux qui restent stables dans Genève, sans conteste, Genève ne craint pas la crise !
« Dans le secteur immobilier, nous sommes revenus à un niveau de tarifs d’avant récession et la reprise qui avait commencé dans le Genevois depuis 2011 s’est confirmée depuis 2009 », critique Me Jacques Delage, habitué des analyses immobilières à la Cour nationale des notaires.

Les prix des loyers ont été élevés bien plus lentement que la conjoncture les dernières semaines, selon le rapport de Genève Immobilier. Ils ont même souvent fléchi lors des évolutions d’occupants, alors que les périodes de suspension des maisons s’est prolongé.

Advertisements
This entry was posted in Genève Immobilier. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s